À l'interface de l'intelligence de la nature, et de l'homme

 

En contexte urbain, l’eau est le point clé de toutes les problématiques d’aménagement : parc/espaces verts, agriculture, aménagement paysager, ilots de chaleur, microclimat, inondations, pollution, géotechnique... Structurellement intégratrice, la chaire de recherche en hydrogéologie urbaine soutient l’adaptation du cycle de l’eau et le développement de méthodes d’investigation hydrogéochimique pour évaluer la robustesse de scénarios d’aménagement dans un contexte de forte instabilité climatique.

 

 

L’effet des microclimats urbains sur la phénologie, l’évaluation de l'importance des seuils sur la dynamique des espaces verts urbains (et des services écosystémiques liés), l’intégration des discontinuités dans les milieux de transfert de la ressource en eau (continuum atmosphère-sol-aquifère-rivières) sont nos axes de recherche prioritaires.

 

 

Depuis deux ans, la chaire en hydrogéologie urbaine apporte des réponses innovantes, des outils de diagnostic et d’anticipation des effets couplés du développement des structures urbaines, des forçages des flux d’eau, d’énergie et de solutés. Volontairement orientée sur la description mécanistique et la modélisation des boucles de rétroactions, cette Chaire soutient des projets de recherche interdisciplinaires (géochimie, hydrogéologie, biologie, climatologie, géographie, économie, aménagement du territoire) au Canada et à l’international. Les différents mécanismes de contrôle et de rétroaction du cycle de l’eau et des ressources en eau souterraines sont étudiés au regard du développement actuel et passé des tissus urbain pour accompagner les villes, MRC, OBV, et ministères dans l’aménagement résilient des villes de demain.

 

Cette chaire soutien les programmes scientifiques et projets étudiants présentés sur ce site. Elle est aussi l'élément fondateur de l'observatoire du cycle de l'eau en milieu urbain

 

Contact : Florent Barbecot

barbecot.florent @uqam.ca